Sneetch a testé le nouveau jeu à boire développé par un étudiant lillois

Marre de finir la soirée avec les blagues vaseuses de Picolo ou à jouer au Président avec tes potes ? Sneetch a testé pour toi le nouveau jeu d’alcool développé par un étudiant lillois.

20h. Jeudi 5 Octobre. À peine sorti des cours, il est déjà l’heure de rejoindre mes amis rue Masséna. Le choix du bar se révélant plus compliqué que prévu, nous décidons de nous poser chez l’un d’entre nous. Pas de cartes à jouer, le début de soirée s’annonce plus complexe que prévu. L’occasion pour moi de dégainer mon téléphone et de leur glisser un mot sur un nouveau jeu d’alcool que j’ai découvert en fouinant sur le Play Store. Malgré quelques regards interrogateurs, nous choisissons de lancer une partie de « 7’Secondes ».

Un design simple mais efficace

Ce nouveau jeu se rapproche de célèbres applications de « jeux à boire », tout en cherchant à en améliorer le concept. Une succession de défis doivent être effectués en

On en vient même à plus s’amuser que boire

7 secondes ou vous buvez, tel sera votre défi

moins de sept secondes, avec des gorgées à la clé s’ils ne sont pas réalisés avec succès. Suite au sempiternel rappel sur les mauvais rapports qu’entretiennent alcool et modération, un premier challenge nous est proposé : deviner le montant de son compte en banque à la centaine d’euros près. Dommage que nous soyons étudiants… Après vérification, j’ai vu juste quant à ma trésorerie. Défi suivant : réaliser trois pompes avec un joueur sur le dos. Plus compliqué mais pas impossible. Cela change quand même des challenges douteux proposés par certains jeux de ce type.

À lire aussi :  Une appli pour retrouver sa salle à Lille 3

Une diversité dans les défis proposés

Au fil de la soirée, les gageures pleuvent, entre mimes de dieux grecs et imitations de présentateur TV, tandis que les gorgées sont distribuées. On en vient même à plus s’amuser que boire. Ce qui est plutôt rare pour un afterwork entre potes. Après avoir réalisé la plupart des défis proposés, pourquoi ne pas essayer autre chose ? L’application propose également plusieurs autres modes de jeux comme le 421 ou Le Petit Singe, et tout cela sans nécessiter aucun matériel. Seul petit point négatif, devoir payer pour accéder aux autres mini-jeux. Un point faible mineur qui s’explique par les besoins de financement des futurs projets du créateur de « 7’Secondes », dont l’interview est à retrouver ci-dessus.

NB : aucun coma éthylique n’a été à déplorer à la suite de ce test. Sneetch rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, en consommer avec modération.