Voilà bientôt trois ans que Climibio s’est installé à Lille et dans ses environs. Il s’agit d’un projet environnemental pluridisciplinaire qui réunit de nombreux laboratoires et chercheurs avec un but premier : accompagner la transition énergétique de la région Hauts-de-France.

Parmi les différentes orientations des contrats de plan État-région (CPER) lancées par le Gouvernement en 2015, il en est une qui assurément est au cœur des enjeux mondiaux contemporains : la transition écologique et énergétique. Climibio est l’un de ces CPER, contrat par lequel une région et l’État (notamment le ministère de la Recherche) s’engage sur la programmation et le financement d’un projet. Ici, le programme est également financé par l’Union européenne à travers le Fonds européen de développement économique et régional (FEDER). Sur la période 2016-2017, c’est quatre millions et demi d’euros qui ont été alloués à Climibio pour rémunérer le personnel, c’est à dire plus de 250 personnes, chercheurs mais aussi ingénieurs ou assistants de laboratoire ; et acheter du matériel de pointe que nécessitent les recherches.

Des domaines d’étude variés

Ce ne sont pas moins de seize laboratoires, dont un certain nombre de l’Université de Lille, qui participent au projet. Ils sont tous spécialisés dans des domaines très divers : chimie, physique, océanologie, génie de l’environnement, sociologie… Ensemble, ils remplissent quatre missions qui composent le projet : « conduire la transition énergétique », « étudier les impacts du changement climatique », « développer la pluridisciplinarité » et enfin « favoriser le dialogue sciences-société ». Pour cette dernière, Climibio participe à de nombreuses manifestations (cf. vidéo) afin de sensibiliser le grand public et en particulier les jeunes aux problématiques du climat et de l’impact des sociétés humaines sur celui-ci.

À lire aussi :  Universités lilloises : qui a le meilleur taux de réussite en licence ?

Tout au long de ce projet, les différents chercheurs publient des articles scientifiques au sein de revues spécialisées. C’est notamment grâce à ces articles que Climibio obtient ses financements chaque année. Le contrat court encore pour deux ans : atterrissage en 2020, avec la remise d’un bilan final.

Pour plus d’information, rendez-vous sur : http://climibio.univ-lille.fr/