Qui a dit que la pratique du golf était réservée à une certaine élite ? Si les clichés perdurent sur ce sport de précision, des étudiants en STAPS de Lille 2 œuvrent pour le démocratiser au travers du handigolf. L’asso « Swing ton Handicap » accueille le grand public pour la 10ème année consécutive, au golf de Mérignies du vendredi 31 mars au dimanche 2 avril. Un événement sportif unique en son genre.

« Envoyer balader toutes nos différences ! » : voilà le slogan que l’on peut lire sur les brochures de la dixième édition de Swing ton Handicap. Une volonté affirmée de mixité dans le sport, et par le sport surtout. Depuis sa genèse une décennie plus tôt, l’événement a toujours eu pour volonté de démocratiser une pratique qui ne l’était pas assez : le golf et le handigolf. Oui, une seule pratique puisque le jeu entre valides et handicapés est soumis aux mêmes règles, seule la technique diffère quelque peu. Sur le green, fauteuils roulants et béquilles s’effacent pour laisser place aux confrontations du classement.

Si les tournois entre golfeurs et handigolfeurs restent fréquents, l’originalité de ce weekend est d’y inviter le grand public. Dès hier, les étudiants ont accueilli près de 130 scolaires en situation de handicap ou valides, au travers de dix ateliers pour découvrir ce sport de manière ludique. Ces initiations gratuites se poursuivent aujourd’hui de 15h à 17h30, et proposent à tous de s’initier au golf et handigolf gratuitement. En parallèle, les professionnels et étudiants licenciés joueront sur le parcours de Mérignies au cours d’un scramble à 4 (forme de jeu axé vers la convivialité et l’entraide). La journée se terminera ensuite par une démonstration technique de la part des joueurs, appelée aussi « clinic ».

Un tel événement nécessite cependant une certaine organisation de la part des membres de Swing ton Handicap. Le projet est co-dirigé cette année par Elise Bouchart et Julie Dallaine, étudiantes en master de management du sport à l’Université de Lille. En tout, 55 bénévoles de la Faculté des Sciences du Sport et de l’Education Physique se répartissent les tâches pour gérer la logistique, la restauration, ou encore la prise en charge totale des handigolfeurs. Le tout est aiguillé par Françoise Pauquet, enseignante en golf notamment, qui porte cette aventure depuis 2007 : « L’idée à tout de suite reçu un accueil favorable des étudiants et institutionnels ». Les organisateurs s’appuient en effet sur l’aide financière et matérielle de leurs sponsors qui leur permet de continuer, et plus particulièrement l’université de Lille 2 et son président Xavier Vandendriessche qui soutient le projet depuis 4 ans.

À lire aussi :  Quiche saumon cheddar

En cette 10ème année, Swing ton Handicap voit se développer un certain engouement. Le charme opère sur les visiteurs et les enfants du vendredi, toujours plus nombreux. Les personnalités se multiplient pour 2017 : le joueur de football Sebastien Corchia (LOSC), parrain de l’événement ; l’écrivain et journaliste Rachid Arhab ; ou encore l’handigolfeur franco-dominicain Manuel de Los Santos. L’anniversaire de la compétition augmente également son nombre d’équipes de 15 à 25. Pourtant cela ne se fait pas sans accrocs, « la difficulté c’est de repartir presque à zéro chaque année » avoue Françoise Pauquet : le groupe d’étudiants bénévoles doit effectivement se reformer à chaque édition. Mais nul n’arrête la fondatrice, puisque la traditionnelle remise des prix de samedi soir se transformera en grande soirée de gala pour les 10 ans. L’occasion de remercier tous les supporters et partenaires, les participants, mais aussi le public que l’on espère nombreux demain au golf de Mérignies.

Lieu de l’événement : « Mérignies Golf », 1245 avenue du Golf (ça ne s’invente pas, ndlr), 59710 Mérignies.
Plus d’informations sur le programme : www.swing.univ-lille2.fr

Rédaction: Théo Sire

Photographies: Théo Sire & Molly Loumikou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here