La jeunesse plébiscite les nouveaux médias

Il en va de la responsabilité de nos articles de s’élever contre clichés et stéréotypes. Peu intéressés par l’actualité, méfiants à l’égard des médias traditionnels, obnubilés par Facebook, les jeunes seraient devenus hermétiques à la presse… Que nenni ! La nouvelle génération, ultra-connectée, apprend à faire le tri dans un monde saturé d’infos.

Quelle pratique de l’information ?

En 2012, le think tank américain PEW publiait une étude dont les conclusions montraient que l’intérêt des 18-29 ans pour l’information s’est effondré. Certes, il faut le reconnaître la presse écrite qui se porte mal n’est pas aidée par les jeunes. Acheter un quotidien dans un Kiosque est devenu si has-been… D’après le ministère de la Culture et de la Communication, en 1973, 36% des 15-24 ans lisaient un journal tous les jours ou presque. En 2008, ils n’étaient plus que 10%.

Les jeunes s’informent majoritairement sur Internet.

Les jeunes se sont tournés vers d’autres sources d’information. La télévision encore regar­dée 2 heures et 42 minutes par jour par les 15-24 ans selon Médiamétrie est l’une d’entre elles. Toujours selon Médiamétrie, les jeunes vivent dans des foyers suréquipés en écrans.  (6,4 en moyenne – télés, ordinateurs, tablettes, smartphones…) Une large majorité d’entre eux suit l’actualité via Internet. Un tiers le fait sur son téléphone. En réalité, les moins de 25 ans sont saturés d’information, rares sont ceux qui ne possèdent aucune application d’information sur leur téléphone.

Et Facebook dans tout ça ?

Non, les jeunes ne se servent pas de Facebook uniquement pour poster des selfies ! Le réseau social utilisé par 80% des moins de 20 ans est une véritable source d’information pour eux. Selon une enquête publiée par A. Mercier, A. Ouakrat et N. Pignard-Cheylenel, 70% des jeunes utilisateurs de Facebook déclarent être abonnés à au moins une page média. Les trois universitaires révèlent aussi que pour 85% d’entre eux la seule lecture du titre n’est pas jugée suffisante pour se sentir informé et provoque l’envie d’aller plus loin dans la lecture de l’article. Notons toutefois que seuls 18% des sondés pensent que les informations qui circulent sur Facebook peuvent être considérées comme fiables.

À lire aussi :  Cross Solid’act : quand courir est une bonne action

Les nouveaux médias, quelle consommation ?

Hugo Clément en conférence à l’ESJ Lille le 12 février.

Face au constat que les jeunes délaissent peu à peu l’information, des titres de presse ont fait le pari de la jeunesse en proposant des contenus qui lui sont directement destinés. Le dernier en date : Konbini News. Animé, présenté par Hugo Clément, Konbini News se veut être le média de référence des jeunes à travers des publications dynamiques, modernes en phase avec leurs supports de diffusion, les réseaux sociaux. L’objectif commence à être atteint confie Hugo Clément en conférence à l’ESJ Lille : « Les jeunes sont au rendez-vous, les derniers reportages ont attiré plus de 2 millions de personnes, nous sommes satisfaits ! ».