Dans notre belle région, il y a un cliché qui a la peau dure : le froid polaire. Merci Bienvenue chez les Ch’tis pour la publicité mais on s’en serait bien passés, surtout quand elle est mensongère. Rétablissons la vérité : dans le Nord, l’hiver n’est pas celui de Game Of Thrones. Démonstration.

Au risque de te décevoir, on ne va pas te dire que le climat Lillois est digne de la Côte d’Azur. Mais on est loin des « -10°C, -20°C, -30°C, -40°C ! C’est le Noooooord » de Michel Galabru, car la moyenne des températures minimales hivernales entre 1981 et 2010 est de 2°C à Lille. Et oui cher étudiant lillois, dans le positif, c’est pas beau ça ? Bon, à titre de comparaison, à Toulouse cette moyenne est de 5,5°C.

Mais derrière cette donnée réside une problématique écologique, puisque les Hauts-de-France est une des régions françaises les plus touchées par le changement climatique. En effet, Météo France constate une hausse de plus de 0.3°C par décennie entre 1959 et 2009. Ce qui se traduit par beaucoup, beaucoup plus de pluie. Conclusion ? Si tu n’aimes pas la pluie, prends des covoit’, ton vélo, et achète des plaids plutôt que de mettre ton chauffage au maximum. En plus, tu feras des économies. De rien !

Lorsque l’on sème le vent on récolte la tempête. Donc, même si l’on ne souffre pas d’un terrible froid polaire, c’est bien d’un temps humide et venteux – que seuls les Bretons savent apprécier – dont on hérite. L’économie ne s’en porte certes que mieux avec généralement une hausse des ventes de parapluie, de k-way et de tickets de métros pendant les périodes de pluies. Mais, on te l’accorde, sortir avec un brushing au top pour se retrouver avec une tête de chien mouillé ensuite, environ 177 jours sur 365, c’est pas le top. Encore une raison de lutter contre le changement climatique.

À lire aussi :  Les jeunes lillois répondent présents au meeting de Benoît Hamon

Pour tout de même profiter de ces jours pluvieux et nébuleux sache que le cinéma existe, et qu’il est ton ami. Si tu es étudiant, avec la carte UGC illimitée, tu rentabilises ton abonnement en trois séances par mois ! De plus, Lille, riche de son patrimoine architectural et culturel, aura toujours un événement, une exposition ou un bon plan à te proposer. Tu pourras donc flâner au Palais des Beaux-Arts, à l’occasion, par exemple de l’exposition sur le peintre Millet jusqu’au 22 janvier 2018. Si tu es plus porté sur les problématiques internationales, la conférence  « L’eau au cœur des conflits » du 12 décembre à la cité scientifique fera sans doute ton bonheur.  Mais encore, si tu préfères te déhancher ou rire à gorge déployée, les différentes salles lilloises sauront répondre à tes attentes. Tu n’as donc pas d’excuses pour hiberner et exploser ta facture d’électricité.

Mais n’oublie pas aussi qu’à Lille, on connaît le soleil ! Tu ne t’y attendais pas à celle-là ? Chaque année, nous bénéficions d’environ 256 jours avec un ensoleillement de plus d’une heure. Et quoi de mieux qu’un beau soleil d’hiver pour aller éliminer ta raclette de la veille lors d’un jogging à la citadelle Vauban ?

Alors la prochaine fois qu’on te dira qu’à Lille, c’est le pôle Nord qu’on ne connaît pas le soleil et que l’hiver c’est la mort … Rappelle-leur que, comme disait ce cher Enrico Macias :« les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas (beaucoup) dehors ».

Mais comme on sait quand même que tu es frileux, on a combiné quelques conseils pour survivre cet hiver.

À lire aussi :  Sneetch s’est incrusté dans vos soirées étudiantes du jeudi 22 octobre

Tchiot top contre le froid

  1. Achète des plaids, et des pulls, plein de pulls.
  2. Mange des raclettes, c’est bon, ça colle au corps, et en plus tu passes un bon moment avec tes potes. Le welsh marche aussi bien sûr.
  3. Évite de bosser trop longtemps sans prendre des pauses. Rester planté sur une chaise trop longtemps va refroidir ton organisme alors agite le toutes les demi-heures.
  4. Ferme les volets quand tu n’es pas chez toi, ça isole bien mieux qu’une fenêtre seule.
  5. Bois pour te réchauffer : chocolat, thé, ou plus, si affinité…
  6. Trouve-toi une personne assez aimable pour dormir avec toi. Un chauffage vivant vaut un radiateur thermostat 6.
  7. Si tu n’as pas à portée de main une personne aimable, n’oublie jamais que la bouillotte est ton amie. Points forts ? Elle est moins chère qu’un chauffage et moins relou qu’un être humain. Si c’est pas beau ça!
  8. Et surtout, reste pas cloîtré chez toi, moins tu bouges, plus t’as froid. C’est pas parce que c’est l’hiver qu’il n’y a plus rien à faire dehors, alors appelle tes potes et sors!