Manger local, c’est facile !

Que ce soient pour des raisons écologiques, sanitaires ou encore économiques, le locavorisme est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur dans notre société. Les locavores se nourrissent exclusivement de produits locaux et privilégient l’achat de produits de saison. Ce phénomène grandissant se développe aussi chez les étudiants.

Claire, étudiante à Lille, fait partie de l’association Coup d’Pousse qui propose toutes les semaines des paniers de fruits et légumes bios produits à Douai par le maraîcher Elie. La distribution a lieu tous les lundis à Lille 1 de 18h à 19h30. Lorsqu’on demande à Claire pourquoi elle a souhaité intégrer Coup d’Pousse, elle nous répond : « Cette association correspond à des valeurs qui me tiennent à cœur : l’agriculture biologique, les produits locaux, les circuits courts.» Les paniers sont disponibles en trois tailles différentes : petit (5 euros), moyen (7,50 euros) et grand (15 euros). Les commandes s’effectuent en ligne sur le site helloassoc.com. Le nombre de paniers vendus dépend de la communication effectuée au cours de la semaine par l’association. Selon Claire : « Plus on poste de statuts sur Facebook, plus on a de commandes». Seul bémol, il est difficile de mobiliser de nouveaux visages, en effet Claire constate qu’ « on retrouve toujours les mêmes étudiants. »

Les distributions se multiplient

Dans le même style que Coup d’Pousse, l’association de Sciences Po Lille, « Les jardins de l’IEP », livre toutes les semaines des légumes bios, locaux et de saison, pour un prix plutôt intéressant (26 euros le semestre). L’association « Les pieds sur Terre » à Lille 2 propose également des paniers de légumes bios et locaux en provenance du jardin de Cocagne à Villeneuve d’Asq.

À lire aussi :  Marionnettes à tringle : le précieux héritage nordiste
Distribution des paniers bio de l’association coup d’pousse à l’université Lille 1

Manger local, une conviction personnelle

Soutenir l’économie locale, manger des produits de qualité et de saison, faire des économies ou avoir une relation directe avec le producteur sont les principales motivations de ces étudiants qui achètent des produits locaux. Même si les prix de ces produits sont abordables, il est évident qu’ils sont un peu plus élevés que la moyenne. Ça n’est pourtant pas un argument rédhibitoire pour Noémie, étudiante à Lille : « Les prix de ces produits doivent permettre de rémunérer au juste prix les producteurs donc dans ce sens ça ne me dérange pas de payer un peu plus. » Manger local, c’est aussi plus écologique et plus sain, Léa, 20 ans, en a bien conscience : « J’achète local parce que je souhaite réduire mon emprunte carbone et avoir des produits de meilleure qualité. »

Retrouvez l’interview d’Elie, maraîcher de l’association coup d’pousse

Quelques bons plans pour manger local près de Lille :

Plutôt digital ? Les « drives des produits locaux » sont des plateformes de vente en ligne qui proposent plusieurs points de retrait :

  • LeCourtCircuit.fr
  • laruchequiditoui.fr
  • locavor.fr

Si vous êtes équipé d’une voiture, pourquoi ne pas se rendre directement chez le producteur ?

  • La ferme du paradis (Seclin)
  • La ferme du Vinage (Roncq)
  • Com’ à la ferme (Fournes-en-Weppes)

Autre possibilité plutôt originale, ce sont les distributeurs automatiques. Même fonctionnement que les distributeurs de bonbons mais avec des fruits et légumes frais et locaux. Si vous souhaitez tester, rendez-vous rue Saint-Sébastien dans le vieux Lille !

Si vous habitez en ville, voici quelques magasins engagés dans l’action locale :

  • O’ tera du Sart (Villeneuve-d’Ascq),
  • La Ferme en Ville (Lille)
  • En grandes surfaces, avec certains labels : « nos régions ont du talent » (Leclerc) ; « meilleur d’ici » (Casino) ; « le Petit Producteur » (Monoprix).

Cette liste n’est pas exhaustive, il existe bien d’autres possibilités pour manger local : les marchés, les points de vente collectifs, les AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne)… Vous voyez, manger local, c’est facile !