Sciences Po Lille a fêté l’année 2017 en ouvrant sa nouvelle bibliothèque. Un espace de travail libre d’accès pour tous et entièrement rénové pour les étudiants dont on a sondé les ressentis.

Une « révolution copernicienne » ? Ou bien une « Rolls » ? Les qualifications n’ont pas manqué pour décrire la toute nouvelle bibliothèque de Sciences Po, ouverte depuis le début d’année, juste en face des nouveaux locaux de l’école rue Auguste Angellier à Lille. Il faut dire qu’aussitôt devant l’enceinte, on est fasciné par son entrée impériale, une architecture surannée mais pittoresque qui contraste avec la touche moderne de l’intérieur. Certes en posant à certains des nouveaux locataires la question de la « révolution copernicienne », nous n’avons pas rencontré de réponses plus argumentées que « je ne sais pas mais au final je m’en fiche un peu. »

Un Apple Store

On serait donc tenté de vous dire que le design et la forme du bâtiment importent peu à des étudiants en recherche d’un lieu de brain-storming. Et pourtant, certains se sont prêtés au jeu de la critique façon « maison France 5 » : « C’est un plus parce que l’ancienne [bibliothèque, ndlr] était moche, délabrée et ce n’était pas pratique pour travailler », selon une élève en master. « Sur l’aspect technique je suis d’accord mais je la trouve angoissante, blanche et trop aseptisée », lui rétorque sa camarade. « Un Apple Store », ajoute-t-elle. Nous sommes décidément tombés sur des spécialistes en la matière.

Passée la grande porte, l’espace de travail correspond à nos attentes, selon les promesses du site internet de Sciences Po : « diversité, innovation et convivialité. » Ouverte à tout universitaire, la crainte d’un surpeuplement se fait pourtant ressentir au premier abord. « J’avais peur qu’il y ait beaucoup de monde puisque c’est neuf, mais à une époque on allait à la faculté de Lille 2 pour aller travailler, alors là on en profite. » nous dit-on. « C’est à la disposition de Sciences Po, donc on n’a plus besoin d’aller autre part à Lille. » La proximité s’avère être un avantage de taille pour les étudiants de l’école.

À lire aussi :  Lille s'habille aux couleurs de Noël

Au-delà de la fréquentation, l’utilisation de l’espace a été soigneusement étudié. Une « place » centrale de tables autour de laquelle naissent des collatéraux, salles latérales où sont hébergées étagères de bouquins, points presse et boxes privés de travail. Ce dernier choix ne fait pas l’unanimité : « c’est prendre de l’espace pour rien. Tu mets des bouchons d’oreille ou un casque, ça suffit amplement ». Le casque sera le lot de consolation de ceux qui n’ont pas eu accès aux petites salles. En attendant que la documentation, encore assez maigre pour certains, prenne du volume, la bibliothèque ouvre tous les jours de 9h à 18h sauf le samedi. « Pas le temps de travailler après les cours : elle ferme trop tôt. » Certes. Mais rassurez-vous, dès le printemps, les horaires seront allongés le soir et le week-end pour les plus studieux.

9 Rue Auguste Angellier, Lille

http://www.sciencespo-lille.eu/profils/la-bibliotheque

Rédacteur : Alexis Souhard

Photographe : Anouk Smolski

Vidéaste :  Léa Gorius

Backoffice : Juliette Mansour