Play In Challenger de Lille : enfin un grand tournoi de tennis dans le Nord

Du 19 au 25 mars, un tournoi de type " Challenger "* se tiendra dans la salle du tennis club Lillois, au Complexe Marcel Bernard, rue du Mal Assis à Lille.

C’est l’événement sportif de ce mois de mars dans la capitale des Flandres. Loin des performances médiocres du LOSC, le Tennis Club de Lille est le théâtre d’un tournoi « Challenger » de simple et de double masculin pour la première fois. Il accueille même des joueurs d’un plus haut standing qu’à l’accoutumée.

Un changement de politique

Le programme alléchant de la semaine

L’idée de ce tournoi est née il y a 5 ans. Le club lillois enchaînait alors les bonnes performances en interclubs au niveau national avec des joueurs réputés (comme David Goffin, fer de lance de l’équipe belge de Coupe Davis en 2017), et concentrait ses efforts sur un tournoi « Future », catégorie réservée pour les espoirs du tennis mondial. Désireux de changer de politique, Henri Magniant, ex-président du TC Lille, puis Antoine Sueur, son successeur depuis octobre 2017, ont travaillé d’arrache-pied à l’élaboration du « Challenger« . « On voulait monter en gamme et c’est chose faite. On a sacrifié notre équipe première pour favoriser un événementiel plus fort », expliquait Antoine Sueur. Toutes les subventions dévouées à l’équipe ainsi qu’au « Future » ont donc pu être réinjectées dans le Play In Challenger

« Le plus grand tournoi au nord de Paris. » 

Un tournoi « Challenger » nécessite forcément une organisation qui relève du professionnalisme. Des arbitres aux ramasseurs de balles, en passant par des médecins et des kinés/ostéopathes, rien n’a été laissé au hasard. « La Fédération Française de Tennis nous envoie un cahier des charges très lourd à respecter. On a évidemment engagé des prestataires, notamment sur le plan médical, mais de nombreux bénévoles sont mobilisés. Ce n’est pas pour rien qu’on organise le plus grand tournoi au nord de Paris », expliquait Antoine Sueur, qui est aussi le président du comité d’organisation du tournoi. Le Play In Challenger est classé entre la 10ème et la 15ème place des plus grands tournois de tennis organisés en France, une immense fierté pour le club.

À lire aussi :  Damien Laforce : étoile montante de la gastronomie lilloise
Le court central du tournoi est déjà prêt

Un tournoi en plein essor

L’ancien « Open du Nord » ne cesse de s’émanciper et de viser plus haut. « L’objectif était de redéfinir l’événement et de lui donner une identité. Nous devions organiser le sportif mais aussi l’extra-sportif. Désormais nous sommes fin prêts et l’impatience est forte », s’exclamait Guy Decock, d’Aktion Sport qui accompagne le Play In Challenger sur le plan non-sportif. Et ça en valait la peine. Le tournoi accueille des joueurs de haut niveau comme Mahut, Tomic, Robert, Halys ou encore De Schepper pour ne citer qu’eux.

Les conditions sont toutes réunies pour que la semaine se déroule au mieux. En cas de réussite, le Play In Challenger serait reconduit et gagnerait même sûrement en notoriété. C’est tout ce que l’on peut souhaiter au club nordiste.

Les catégories de tournoi au tennis :

Le Grand Chelem (ils sont au nombre de 4), les Masters 1000 (9),les ATP500 (13), les ATP250 (39), les ATP Challenger (149), les Tournois Futures (400)

*Lille accueille donc un tournoi de 5ème catégorie, un sacré progrès pour le club.

Le tournoi en quelques chiffres : 

5 000 nombre de spectateurs attendus tout au long de la semaine

50 000$ la dotation complète du tournoi en terme de prize-money

6190 somme qui sera attribuée au vainqueur

350 000€ environ le coût total de l’organisation

80 ramasseurs de balles mobilisés

700 tubes de balles qui seront utilisés

300 serviettes prévues pour le tournoi

1600 repas prévus pour la semaine

700 bouteilles de Powerade mises à disposition des joueurs

3000 bouteilles d’eau commandées

 

Plus d’infos sur :

http://playinchallenger.com/